La vulnérabilité Montréal et Ottawa, lundi 28 mai 2018

Construit contre la seule loi du plus fort, une des missions traditionnelles du droit est de protéger le plus vulnérable et de le prémunir contre toute forme d’exploitation.

Or, cette fonction classique est d’une actualité d’autant plus grande que la vulnérabilité prend des formes diverses. Aussi, les différents systèmes juridiques sont-ils confrontés aux enjeux liés au vieillissement de leur population, à l'écart entre les niveaux de vie et aux asymétries d’information comme de compétences entre profanes et professionnels.

C’est pourquoi les Journées québécoises auront pour thème « La vulnérabilité ». Ces Journées auront pour objectif, de manière comparative, pragmatique et multidisciplinaire, de mettre en lumière ces défis et les solutions qui y apportent les différents droits nationaux.

Séance 1 (Université de Montréal, 28 mai 2018) : Vulnérabilité et aptitude

Protection des personnes dont l’aptitude à prendre une décision libre et éclairée pose des enjeux : acte juridique et capacité, responsabilité et faculté de discernement, exploitation des personnes âgées.

Séance 2 (Université McGill, 29 mai 2018) : Vulnérabilité et intégrité physique 

Protection des personnes vulnérables en raison de leur état physique (protection des personnes handicapées et rôle de l’État) ; protection de la personne à l’égard de soi (consentement aux soins, volontés de fin de vie).

Séance 3 (Université d’Ottawa, 31 mai 2018) : Vulnérabilité économique 

Droit commun des contrats, contrats de consommation, contrats nommés.

Séance 4 (Université d’Ottawa, 1er juin 2018) : Vulnérabilité et accès à la justice.


Programme prévisionnel

Questionnaire:

Questionnaire


Rapports:


Questionnaire:

Questionnaire


Rapports:

Questionnaire:

Questionnaire


Rapports:

Questionnaire:

Questionnaire


Rapports: